anecdote saint pol sur oise